Philippe Chevarin

 

Région : Coteaux d’Ancenis - Loire

Cépages : melon de bourgogne, gamay, grolleau noir et cabernet franc
Terroir : schiste & grès

Philippe Chevarin a un côté pince-sans-rire, il assène des blagues que tu ne voies pas venir et impressionne avec ses costaudes références musicales. Il faut dire que le bonhomme a été ingé son, avant d’être vigneron, et qu’habitué des tournées, il a eu le temps d'affuter son sens de l’humour autant que son oreille musicale.


Et puis, il y a six ans, il tombe dans le vin et atterrit près de Nantes, à la Paonnerie. Aux côtés de Jacques Carroget, il apprend le métier de vigneron.
« Et aujourd’hui, grâce à eux, j’en chie tous les jours », ironise-t-il.  Philippe s’installe pas loin de son mentor, à une quinzaine de kilomètres.
A Oudon, il reprend cinq hectares de vignes, planté de melon de bourgogne – le cépage roi du muscadet -, de gamay, de grolleau noir, de cabernet franc sur des sols de schistes et de grès, typiques du coin. 

Mentions légales - CGV

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération